Vos finances au quotidien

Changement de carrière :  comment ne pas rater son virage

Changement de carrière : comment ne pas rater son virage

Selon Ressources humaines et Développement des compétences Canada, le travailleur canadien moyen occupera jusqu’à huit emplois durant sa vie active. Des changements à répétition qui doivent être pris en compte dans une stratégie de sécurité financière.

Huit emplois dans une vie. Voilà qui est bien différent de ce qu'ont connu nos grands-parents ! C'est pourtant ce que vivent aujourd'hui un grand nombre d'entre nous. Mieux : les chiffres du gouvernement canadien montrent que nous sommes susceptibles de changer de carrière à deux reprises. C'est-à-dire de changer entièrement de pratique. Un virage à 180 degrés.

Voilà qui exige assurément une bonne planification. Nous avons parcouru différents sites spécialisés pour compiler les conseils les plus pertinents en matière de choix de carrière… Après tout, on ne sait jamais quand on commencera à avoir la bougeotte.

1. Faire un bilan de carrière
Faire un bilan de carrière consiste à identifier ses valeurs, ses forces, ses compétences, les défis qu'on a envie de relever et son degré d'ambition, puis de vérifier dans quelle mesure son emploi actuel y correspond. C'est aussi une façon d'évaluer ses options. Changer complètement de pratique peut être périlleux, et la solution passe parfois simplement par un changement d'emploi, ou par des changements à l'emploi que l'on occupe déjà.

2. Se donner des étapes
On ne change pas de carrière comme on change de dossier. Il ne faut négliger aucune étape de la transition, en se posant des questions comme :

  • quand et comment quitterez-vous votre emploi actuel ?
  • quand entamerez-vous vos nouvelles activités professionnelles ? À quel rythme ?
  • y aura-t-il un chevauchement entre vos deux emplois, ou au contraire une période sans emploi ?
  • devrez-vous aller chercher une formation ? Combien de temps cela prendra-t-il ?
  • prévoyez-vous déménager ? Aménager un espace de travail à la maison ?

3. Établir un budget
Changer de carrière peut avoir des incidences financières importantes. Voici d'autres questions importantes à considérer :

  • comment vos revenus seront-ils modifiés d'un emploi à l'autre, à court, moyen et long termes ?
  • durant la période de transition, verrez-vous vos revenus baisser, voire cesser ?
  • si oui, pourrez-vous compter sur vos épargnes, votre conjoint ou quelqu'un d'autre pour générer un revenu ?
  • où en serez-vous avec vos avantages sociaux ? Vous retrouverez-vous avec de meilleurs programmes – ou de moins bons ?
  • considérez en particulier, le cas échéant, le régime de pension que vous offrait votre employeur : comment pourrez-vous récupérer les sommes qui vous appartenaient ?
  • et enfin, à combien s'élèveront toutes les dépenses liées à votre changement de vie (déménagement, formation et le reste) ?

Projet de carrière = projet de vie

Tous les conseillers en carrière vous le diront : changer d'horizon est excitant… à condition de ne pas improviser. Certes, il faut saisir les opportunités lorsqu'elles se présentent – mais on pourra le faire plus facilement si notre planification financière comporte déjà un chapitre « Carrière » avec tous les alinéas nécessaires : épargne pour faciliter la transition, véhicules de placement pertinents, assurances, recours à des programmes comme le régime d'encouragement à l'éducation permanente (REEP), et autres.

Bref, vous n'aviez peut-être pas prévu de causer carrière avec votre conseiller en sécurité financière, mais ce ne serait peut-être pas une mauvaise idée !