Express

Budget du Québec 2012-2013
Vers l’équilibre budgétaire ?

Budget du Québec 2012-2013Le ministre des Finances du Québec, M. Raymond Bachand, a présenté mardi dernier le budget de la province pour le prochain exercice financier. Que peut-on en retenir, maintenant que les premières réactions sont derrière nous ?

Le budget déposé le 20 mars dernier par le ministre des Finances du Québec comporte plusieurs mesures économiques et fiscales. Lesquelles toucheront directement nos portefeuilles ? Bonne question ! La grande majorité des dispositions annoncées, en effet, prennent la forme de programmes d’aide et de soutien à différents secteurs. Cependant, signe des temps, on y retrouve moins de ces annonces touchant directement la fiscalité des particuliers que l’on a connues dans les années 2000 sous la forme de réduction ou d’augmentation d’impôts, de hausse de la TVQ ou encore de nouveaux tarifs.

L’ère des programmes

La chose tient en partie au fait que de telles mesures ont déjà été annoncées dans les budgets précédents et que certaines, notamment sur la santé et la hausse des droits de scolarité, doivent bientôt entrer en vigueur. Ce dernier budget, quant à lui, se fera surtout sentir dans notre portefeuille à travers les mesures davantage macro-économiques et les programmes qu’il met en place.

Ces derniers sont nombreux et on peut en retrouver le détail sur le site du ministère des Finances. Voici cependant ce qui retient d’emblée l’attention.

Retour à l’équilibre budgétaire l’an prochain
Après le plan de relance qu’il avait dû déployer à la suite de la crise économique de 2008, le ministre s’était donné l’objectif de renouer avec le déficit zéro en quatre ans. C’était un plan plus exigeant que ceux de son collègue fédéral et de ses collègues de plusieurs autres provinces. Le ministre s’estime aujourd’hui en voie d’atteindre cet objectif, ce qui, le cas échéant, serait une bonne nouvelle pour les contribuables et semble ouvrir la voie à une réduction de la dette – mais pas tout de suite, puisque celle-ci continuera d’augmenter à court terme.

Dette brute

Cap sur le nord
Le gouvernement poursuit le déploiement de son Plan Nord, notamment en créant Ressources Québec, une filiale d’Investissement Québec qui prendra des participations financières dans des entreprises du secteur des mines et des hydrocarbures, à même une enveloppe d’un milliard de dollars.

Le défi de la retraite
Les problèmes causés par le sous-financement des régimes de retraite publics ou privés demeurent un objet de préoccupation. Le régime volontaire d’épargne-retraite (RVER) annoncé l’an dernier entrera donc en vigueur dès janvier 2013 pour encourager l’épargne à la source et offrir aux Québécois un véhicule d’épargne-retraite dont les frais de gestion seront plus bas que ceux des régimes individuels. Vous êtes employeur et avez plus de cinq personnes à votre emploi ? Vous avez jusqu’en janvier 2015 pour mettre votre RVER en place. Par ailleurs, le budget confirme aussi les mesures annoncées l’année dernière pour favoriser le maintien sur le marché du travail des personnes ayant atteint les 65 ans.

Aide à la santé et aux aînés
Le défi de la retraite, c’est aussi celui des personnes qui sont déjà à la retraite. À ce chapitre, le plan d’action Vieillir chez soi, qui sera dévoilé sous peu, fera passer l’aide aux aînés de 3,3 à 4,2 milliards $ en 2016, soit 26 % de plus qu’à l’heure actuelle. On parle notamment de fonds accrus en santé et en soutien à domicile et d’aide à l’adaptation des logements aux besoins des personnes âgées. En outre, plusieurs enveloppes sont prévues en santé, notamment pour soutenir les groupes de médecine familiale et favoriser l’accès aux chirurgies.

Aide à l’entreprenariat
Le budget Bachand annonce un soutien de 1,3 milliard $ aux entreprises. Ce soutien touchera différents secteurs comme le tourisme, la forêt et la coopération. Les PME auront droit plus spécifiquement à un soutien de deux millions par année pour intégrer les nouvelles technologies de l’information à leurs opérations.

Aide à la rénovation environnementale
Et enfin, si vous avez prévu des rénovations écoénergétiques à votre domicile, il y a au moins une mesure qui se traduira directement et presque immédiatement par de l’argent sonnant dans vos poches. Le programme Réno-Climat, en effet, est bonifié pour compenser l’abolition du programme fédéral écoÉNERGIE, le 31 mars prochain. Votre projet de rénovation pourrait donc vous valoir une subvention de 1 900 $ du provincial, à compter du 1er avril.

Après les budgets d’austérité des dernières années, plusieurs seront soulagés de voir le ciel se dégager devant les finances de la province, du moins selon les prédictions de celui qui en a la charge. Mais il reste à voir maintenant ce que nous réserve son collègue fédéral qui, lui, a plutôt laissé entrevoir un train de coupures et de mesures de sévérité budgétaire.

Bref, rendez-vous dans quelques jours, le 29 mars !