Sécurité financière

L’assurance maladies graves : parce que la vie a changé

L’assurance maladies graves est un segment de l’assurance de personnes qui est en pleine croissance au Canada. Pourquoi ? Sans doute parce qu’il répond à un besoin pressant.

Les Canadiens découvrent de plus en plus l’importance de se protéger contre les risques financiers liés à la maladie grave. Et parmi les trois éléments de la stratégie à mettre en place, avec l’assurance invalidité et l’assurance médicale, l’assurance maladies graves gagne en popularité de façon spectaculaire. Au cours des cinq dernières années seulement, les revenus des assureurs liés à ce produit ont crû de plus de 80 %.

Mais quel est donc ce produit, précisément ?

Une réponse simple à un besoin complexe

Une assurance maladies graves est une réponse directe au fait que… la vie a changé : nous ne mourrons plus nécessairement de nos maladies graves, mais nous devons trouver un moyen de faire face aux contraintes financières qu’elles nous imposent.

Cette solution peut être offerte sur une base individuelle ou à même un programme collectif, et elle peut aussi être combinée avec d’autres produits comme l’assurance vie. La couverture fonctionne très simplement : sur confirmation d’un diagnostic de maladie grave, une prestation préétablie est versée au client. Ce montant est libre d’impôt. La police de base offre généralement une couverture de 25 000 $, ce qui est suffisant, par exemple, pour couvrir une longue période de paiements hypothécaires alors que la personne est sans revenu, de nombreuses consultations en clinique privée ou même des soins à l’étranger. Le montant de la couverture peut être plus substantiel, moyennant évidemment des primes plus élevées.

Pour s’offrir de précieux services

Le principe de cette assurance est que vous recevez une somme forfaitaire pour vous aider à faire face aux dépenses inhabituelles engendrées par la maladie. Vous pouvez l'allouer, entre autres, à des soins infirmiers à domicile, à de l’entretien ménager, à l'aide à la préparation des repas, aux soins d'hygiène, aux travaux extérieurs – bref, tout ce qui peut vous donner un coup de pouce et vous aider à vous rétablir rapidement.

En outre, les polices donnent parfois accès à des services d’accompagnement et d’assistance qui peuvent aller jusqu’à inclure la confirmation du diagnostic dans un centre médical de pointe et la recommandation d’institutions spécialisées (plus de renseignements sur ces services).

Pas juste les adultes

Fait à noter, l’assurance maladies graves existe aussi en formule « pour enfants ». Bien que les enfants n’aient pas eux-mêmes de charges financières, une maladie grave qui les frappe peut engendrer des coûts considérables pour les parents.

Souvent, l’un des deux choisira de s’absenter du travail, voire de prendre un congé non rémunéré. En outre, les soins spécialisés ne seront parfois disponibles que dans les grands centres et il faudra couvrir les frais de transport et d’hébergement de l’enfant et des parents. La vie familiale sera bouleversée et il faudra obtenir de l’aide de toute sorte : pour les repas, la garde des autres enfants, les ménages, l’entretien, le soutien psychologique... L’assurance maladies graves pour enfants peut aider à faire face à ces dépenses exceptionnelles.

Chaque année, 1 300 jeunes Canadiens sont diagnostiqués d’un cancer. Et on estime que 40 % des Canadiennes et 45 % des Canadiens seront confrontés à ce même diagnostic au cours de leur vie. L’assurance maladies graves est une façon de s’assurer, alors qu’on est encore en santé, que ce choc médical probable ne se doublera pas d’un choc financier... évitable.

Un témoignage éloquent

On ne soupçonne pas toutes les dépenses imprévues associées à la maladie, qu’il s’agisse de soins spécialisés, d’esthétique, de services à domicile, d’hébergement, de transport et même de stationnement lors des traitements !

Un témoignage troublant, à cet égard, a été livré sur vidéo par Véronique, une jeune femme de 36 ans diagnostiquée d’une tumeur au cerveau. Véronique explique comment son assurance maladies graves lui a permis notamment de s’offrir des vacances à l’étranger pour recharger ses batteries, de compenser les congés sans solde que son mari a dû prendre et d’offrir le soutien d’un psychologue à ses enfants.

N’hésitez pas à demander à votre conseiller en sécurité financière de vous présenter cette vidéo.