Sécurité financière

Moi, malade ?

Qui devrait protéger son revenu contre une possible invalidité ? Personne. Sauf si…

Quelles sont vos chances de tomber invalide au point de ne plus pouvoir gagner votre vie durant une période prolongée ? Environ 70 %. Non, attendez. 30 %. En fait, ça dépend. De votre situation. Et même des statistiques que vous consultez.

Pas étonnant que la majorité des gens se demandent s’ils ont vraiment besoin de se protéger contre cette éventualité. Pourtant, le risque existe.

Des chiffres impressionnants

Pour y voir un peu plus clair, il est bon de savoir que les spécialistes dans le domaine se réfèrent généralement à des tables statistiques approuvées par la Société américaine des actuaires et connues sous le nom de Commissioners’ Disability Tables. Certains de ces chiffres ont de quoi faire réfléchir, comme l’illustre le tableau suivant :

Risque de devenir invalide durant trois mois ou plus
Avant l’âge de 65 ans

Votre âgeVotre risque
25 ans58 %
30 ans54 %
35 ans50 %
40 ans48 %
45 ans40 %
50 ans30 %
55 ans23 %

Source : 1985 Commissioners’ Disability Tables.

Les chiffres révèlent en fait que les femmes ont des probabilités plus élevées en raison des risques liés à la maternité. De plus, les probabilités augmentent jusqu’à 70 % – ou diminuent jusqu’à 10 % – selon l’état de santé de la personne et ses habitudes de vie. Mais voici ce qui a vraiment de quoi faire réfléchir : en moyenne, une incapacité de travailler pendant plus de trois mois se prolongera en fait pendant… trois ans.

Trois ans sans revenu ?

Le vrai risque est financier

Sous cet angle, il est clair que le véritable risque lié à une invalidité est celui de ne plus faire face à ses obligations financières, faute de revenu régulier : payer l’hypothèque, la voiture, les études des enfants, et tout le reste. Sans compter, bien sûr, qu’une invalidité peut aussi engendrer des frais non prévus, par exemple pour de l’aide à domicile ou un réaménagement de la résidence.

Une organisation américaine, le Council for Disabilty Awareness, a créé une application web qui permet d’évaluer son risque d’invalidité en le liant au risque financier qui l’accompagne. Cette application, accessible au www.disabilitycanhappen.org (en anglais seulement), vous aide à mesurer :

  • votre quotient personnel d’invalidité, c’est-à-dire votre risque de devenir inapte au travail ;
  • et votre quotient de revenu gagnable, c’est-à-dire le montant total qui est à risque, sur la durée de votre vie active, si vous n’êtes plus en mesure de travailler.

Voici un exemple des résultats que permet d’obtenir cet outil :

Quotient personnel d’invalidité

Hypothèses
Sexe de la personnefemme
Âge25 ans
Revenu actuel50 000 $
Âge prévu de la retraite60 ans
Taille1,6 m
Poids54 kg
Type de travailphysique
Fumeur ?oui
Problème existant (ex. : maux de dos) ?oui

Quotient personnel d’invalidité
Risque d’être invalide…
• pendant trois mois ou plus70 %
• pendant cinq ans ou plus,
si jamais cette personne
devient invalide
32 %
Durée moyenne des réclamations
d’invalidité pour les personnes de cette
condition qui tombent invalides
74 mois

Quotient de revenu gagnable
Montant total, indexé, du revenu prévu
de cette personne
1 802 500 $

Source : Council for Disabilty Awareness.

Dans cet exemple, près de deux millions de dollars sont en jeu et la personne a 70 % de chances de ne plus pouvoir générer ce flux de revenu à un moment de sa vie. De tels chiffres font réfléchir, surtout lorsqu’on sait que les premières causes d’invalidité sont non pas les accidents de travail, généralement couverts par les commissions de santé et sécurité au travail, mais bien les maladies chroniques comme les troubles cardiovasculaires et le cancer.

Au bout du compte, il revient évidemment à chacun, avec son conseiller en sécurité financière, d’évaluer son risque et de décider de se protéger ou non. Cependant, à la lumière des statistiques, réfléchir à la question relève du plus élémentaire sens des responsabilités.