Vos finances au quotidien

Pour ma fête, je veux un chien !

Pour ma fête, je veux un chien !

C’est amusant d’ajouter à la famille un membre à quatre pattes… Au fait, combien ça coûte ?

Votre enfant vous demande un chien depuis des années et cette fois-ci, vous avez finalement accepté. Bravo ! On estime  en effet qu’un animal de compagnie peut aider un enfant à développer son sens des responsabilités et sa confiance en lui-même.

Reste à savoir dans quoi vous vous embarquez… Commençons par les coûts.

Combien coûte un chien ?

Ouf ! Vous venez de voir s’envoler votre voyage dans le sud ? Rassurez-vous, il s’agit de chiffres moyens et votre réalité pourrait différer. Cela dit, il pourrait être prudent d’en tenir compte. Par exemple, la nourriture d’un petit chien peut coûter aussi peu que 180 $ à 360 $ par année, mais celle d’un grand chien, de 600 $ à 840 $ !

Un ami pour la vie

Regardons maintenant à plus long terme. On estime que les chiens ont une espérance de vie d’environ 12 ans, selon la race, la taille et différents autres facteurs. Plus votre compagnon vivra longtemps, plus il vous coûtera donc de l’argent. Logique. Mais il faut aussi prendre en compte sa santé.

Si un animal bien portant coûte environ 1 000 $ en soins de santé chaque année, ce coût peut grimper jusqu’à 5 000 $ par année en cas de maladie. En fait, on estime que la moitié des animaux de compagnie souffrira d’une maladie grave au cours de sa vie.

Bilan des courses ? Sur la durée de vie de votre compagnon, celui-ci pourrait vous coûter plus de 30 000 $. Pour mettre les choses en perspective, une somme de 2 500 $ investie chaque année dans un REEE pour votre enfant vous coûtera aussi 30 000 $ au bout de 12 ans… Sauf que ce montant pourrait s’élever à au moins 36 000 $ grâce aux subventions (sans même considérer le rendement potentiel), somme qui pourra être utilisée si votre enfant s’inscrit à des études postsecondaires.

Où trouver votre compagnon ?

La majorité des propriétaires de chiens vous diront cependant que cette dépense en vaut bien une autre, et que leur chien est un compagnon dont la famille ne peut plus se passer. Si vous croyez que ce sera votre cas, la prochaine décision pourrait donc être l’endroit où vous vous procurerez votre animal.

  • Animalerie 
    L’animalerie semble un choix facile, mais on recommande néanmoins de savoir d’où vient le chiot, d’aller rencontrer l’éleveur si possible, et même de voir les parents du chien dans leur enclos. Si on vous refuse la visite, l’animal pourrait provenir d’un élevage discutable, et vous pourriez vous retrouver avec un chiot en mauvaise santé, ou qui pourrait développer des troubles de comportement.

  • Refuge
    Les refuges pour animaux vous permettent de donner une deuxième chance à un animal qui en a bien besoin… et pour moins cher. Généralement, les chiens sont déjà stérilisés et ont reçu une évaluation médicale, des vaccins et même une micro-puce.

  • Éleveur
    Les bons éleveurs  se trouvent généralement par référence. Ils ont souvent une liste d’attente et choisissent leurs clients. À noter que, si certaines races sont plus enclines à souffrir de problèmes de santé, les éleveurs prennent habituellement soin d’accoupler des bêtes saines afin de réduire les risques.

Combien cela vous coûtera-t-il ? Entre 150 $ et 400 $ pour un chien trouvé en refuge, et jusqu’à 1 000 $ et même 2 000 $ pour un chien pure race  acheté chez un éleveur.

Une décision raisonnée

Au total, comment concilier le bonheur que peut apporter un chien avec les coûts qu’il peut engendrer ?

Une option intéressante pourrait être de constituer un fonds de prévoyance pour lui, en déposant une certaine somme par semaine dans un CELI. Lorsque les gros frais se présenteront, vous pourriez ainsi disposer d’un petit coussin financier qui aura crû à l’abri de l’impôt pendant quelques années. Il existe aussi des assurances qui peuvent couvrir une partie des soins de santé de votre animal, voire les accidents et même certains soins préventifs.

Bref, offrirez-vous un chien à votre enfant pour sa fête ? À vous de faire vos calculs ! Avec un peu de planification, vous pourrez peut-être concilier cette nouvelle amitié pour lui avec de saines finances personnelles pour vous.

 

_______
Les sources suivantes ont été utilisées dans la rédaction de cet article :
Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux, « Coûts pour l’entretien d’un chiot »; Desjardins Assurances, « Forfaits et protections d’assurance pour animaux de compagnie »; Guide-du-chien.com, « 8 mythes sur la santé du chien », 30 décembre 2014; Journal de Montréal, « Combien coûte un chat ou un chien? », 12 avril 2016, « Combien coûte votre chien? », 7 mars 2015; Ontario Veterinary Medical Association, « Annual budget for your dog », 2016, « Budgeting for puppy’s first year ! », 2016, « Choosing a Pet : Benefits of pet ownership », « The value of pet insurance »; Petfinder.com, « Annual Dog Care Costs »; La Presse, « Un chien ou un chat… à quel prix? », 31 juillet 2013; Protégez-vous, « Comment éviter d’acheter un chien provenant d’une usine à chiots », 2 décembre 2010; Société protectrice des animaux de l’Estrie, « Coûts à prévoir »; Télé-Québec, « Légitime dépense : Comment acheter un chien », 25 octobre 2010;